Hausse de 25% du nombre de candidatures

Candidatures2014Voici tous les dossiers que nous avons reçus en ce vendredi, 21 mars 2014. Nous sommes très satisfaits de la participation de la presse étudiante cette année. Le nombre de candidatures a progressé de 25% par rapport à la première édition du Devoir de la presse étudiante. C’est un signe de la vitalité du journalisme étudiant québécois et nous en sommes très heureux.

Les deux jurys (collégial et universitaire) vont se mettre à l’œuvre dès la semaine prochaine. Suivez ce site pour plus de détails sur la suite des choses!

Bonne chance à tous les participants!

Dernier droit!

Nous vous rappelons qu’il ne vous reste plus que quelques jours pour remettre votre dossier de candidature.

Nous attendons le vôtre avant 23h59, le 17 mars prochain (lundi), à l’adresse que vous voyez dans la colonne de droite.

Bonne chance à tous les participants!

Jusqu’où peut mener le journalisme étudiant

Un reportage réalisé par trois étudiants en journalisme, dans le cadre d’un cours en 2013, a été diffusé par l’émission Enquête, de Radio-Canada, cette semaine.

Le reportage est intitulé Silence pieux, et c’est la preuve que le journalisme étudiant peut mener loin!

Silence-pieuxPour en savoir plus, vous pouvez consulter la page du reportage sur le site d’Enquête, visionner une version plus courte du reportage (primée l’an dernier par le Prix Lizette-Gervais) ou écouter une entrevue avec deux des trois étudiants (aujourd’hui finissants et travaillant en journalisme dans différents médias) à l’émission Médium large de la radio de Radio-Canada.

Félicitations aux étudiants pour cette réalisation aussi exceptionnelle qu’inspirante!

Remise des prix: 1er mai

C’est le jeudi soir, 1er mai 2014, qu’aura lieu la remise des prix de la deuxième édition du Devoir de la presse étudiante :

L’événement débutera à 19h00 au Cœur des sciences de l’UQAM (plan d’accès), à Montréal.

Dans l’esprit de la Journée mondiale de la liberté de la presse, la remise des prix sera précédée d’un débat et d’une discussion sur le journalisme international (plus de détails seront dévoilés au cours des prochaines semaines).

Toutes les équipes des journaux participants, ainsi que leurs parents et amis, sont cordialement invités!

Participez à l’édition 2014!

Il y a du nouveau pour la deuxième édition du Devoir de la presse étudiante. Deux nouveaux prix seront remis, pour un grand total de quatre!

En plus des prix remis aux équipes du meilleur journal dans chaque catégorie (collégial et universitaire), des prix « coup de cœur » seront remis par le jury à des journalistes individuels (un « coup de cœur » par catégorie). Plus de détails dans la section « C’est quoi ».

Ça vous intéresse? Remplissez votre dossier de candidature. Bonne chance!

Le ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, en entrevue avec un journaliste de Quartier libre (merci à Pascal Dumont pour la photo).
Le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, en entrevue avec un journaliste de Quartier libre (merci à Pascal Dumont pour la photo).

Édition 2014

Il y aura une deuxième édition du Devoir de la presse étudiante le printemps prochain.
La remise des prix aura lieu en mai 2014 à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de presse.
Les détails complets sur les modalités de participation seront mis en ligne sur ce site d’ici peu.
Merci et à très bientôt! :-)
– Le comité d’organisation

Lauréats 2013

Voici les lauréats de la toute première édition du Devoir de la presse étudiante.

Dans la catégorie universitaire, il s’agit du Quartier libre, journal étudiant de l’Université de Montréal.

Une partie de l'équipe du Quartier libre, journal étudiant de l'Université de Montréal. Au micro, le rédacteur en chef Vincent Allaire.
Une partie de l’équipe du Quartier libre, journal étudiant de l’Université de Montréal. Au micro, le rédacteur en chef Vincent Allaire.

Pour le jury, ce journal étudiant de qualité offre une grande diversité de sujets, originaux et pertinents, voire totalement inédits, qui reflètent bien la réalité du monde universitaire.

Les collaborateurs adoptent souvent un regard critique garant d’une couverture indépendante.

La qualité d’écriture et le traitement graphique et visuel font de ce média universitaire une véritable école de journalisme.

Le journal présente également un site web professionnel, sobre, mais bien hiérarchisé, de consultation facile et révélant une belle recherche iconographique.

Nous remercions notamment l’équipe de ce média fondé il y a 20 ans de nous avoir appris que la rénovation des toilettes d’un pavillon de leur université avait couté la rondelette somme de… 1 million de dollars.


Dans la catégorie collégial, l’équipe gagnante est celle du Noir sur blanc, du Collège Gérald-Godin, situé dans l’arrondissement L’Île-Bizard/Sainte-Geneviève, à Montréal.

L'équipe du journal Noir et blanc, du Collège Gérald-Godin, situé dans l'arrondissement Sainte-Geneviève-Île-Bizard, à Montréal. La troisième, à partir de la droite, est la rédactrice en chef, Gabriela Stien.
L’équipe du journal Noir et blanc, du Collège Gérald-Godin, de Montréal. La troisième, à partir de la droite, est la rédactrice en chef, Gabriela Stien.

Voici les commentaires du jury: avec une page couverture attrayante, qui donne le goût de l’ouvrir, ce journal offre un contenu solide à la fois centré sur la réalité des étudiants du collège où il est fait, mais aussi sur la société québécoise, ce qui nous est apparu comme le signe d’une fibre journalistique prometteuse chez ses artisans.

Des reportages tournés vers l’international jusqu’à un intérêt notable pour les actualités culturelles, ce journal se démarque aussi par son contenu informatif objectif qui tranche nettement avec la manie de l’opinion. Pour le jury, c’était là un atout précieux.

Trois qualités: un soin particulier pour la langue; une mise en page alléchante qui remplit son premier objectif de mener à la lecture; et enfin une organisation de l’information claire qui facilite l’examen du journal.

Trois qualités qui se reflètent dans la devise du journal :  « Informer. Interagir. Divertir. »


Les lauréats 2013 ont été dévoilés le jeudi 2 mai 2013 à l’occasion d’un débat organisé par les Amis du Devoir sur le thème de l’effet des médias sociaux sur la liberté de presse.

«Les médias sociaux contribuent-ils à la liberté de presse?» En débat, de gauche à droite: Lisa-Marie Gervais (Le Devoir), Jean-Jacques Stréliski (HÉC), David Desjardins (journaliste indépendant), Antoine Robitaille (Le Devoir), Fabien Deglise (Le Devoir), Pierre Sormany (Vélo Québec), Carole Beaulieu (L'actualité).
«Les médias sociaux contribuent-ils à la liberté de presse?» En débat, de gauche à droite: Lisa-Marie Gervais (Le Devoir), Jean-Jacques Stréliski (HÉC), David Desjardins (journaliste indépendant), Antoine Robitaille (Le Devoir), Fabien Deglise (Le Devoir), Pierre Sormany (Vélo Québec), Carole Beaulieu (L’actualité).


Félicitations aux gagnants!

L’équipe de chaque journal recevra un certificat, une caricature originale de Garnotte et un chèque de 2000 $.


Photos: Annick MH de Carufel

Le jury édition 2013

Les organisateurs du Prix tiennent à remercier les membres du jury qui ont accepté d’examiner bénévolement l’ensemble des candidatures.

Pour l’édition 2013, le jury dans la catégorie collégial était composé de:

  • Marie-Andrée Chouinard
    Reporter au Devoir depuis 1996, où elle a été tour à tour journaliste à la culture, chroniqueur à l’éducation, éditorialiste et désormais chef de division au secteur général, Marie-Andrée Chouinard a présidé le jury collégial.
  • Jean Corbeil
    Diplômé de l’Uqam en graphisme, Jean Corbeil a travaillé à la refonte des maquettes de nombreux journaux et magazines au Québec et en Europe, notamment Le Monde, Courrier International, Les Cahiers du Cinéma, Science et Vie et El Pais. Depuis 2009, il est responsable du graphisme à la direction des communications et des relations publiques de Bibliothèques et Archives nationales du Québec.
  • Miriam Fahmy
    Directrice de la recherche et des publications de l’Institut du Nouveau Monde, Miriam Fahmy dirige à ce titre L’état du Québec, l’ouvrage de référence annuel sur le Québec (publié aux éditions du Boréal). Elle donne régulièrement des conférences sur la démocratie, l’engagement et la jeunesse.
  • Robert Saletti
    Professeur de littérature et de français au collège Édouard-Montpetit, Robert Saletti a tenu la chronique d’essais québécois pendant une dizaine d’années au quotidien Le Devoir et a collaboré à différentes revues culturelles, principalement à Spirale.
  • Alain Saulnier
    Alain Saulnier a occupé les fonctions de directeur général de l’information de Radio-Canada jusqu’en mai 2012. Il est aujourd’hui professeur invité en journalisme, à l’Université de Montréal.

Dans la catégorie universitaire, le jury était composé de:

  • Pascale Millot
    Professeur de littérature et de français au collège Édouard Montpetit, Pascale Millot a été rédactrice en chef adjointe au magazine Québec Science pendant huit ans. Auparavant, elle a signé de nombreux reportages à L’actualité et à Châtelaine et a été critique littéraire au Devoir et à La Presse pendant plusieurs années. Elle a reçu plusieurs prix de journalisme.
  • Camil Bouchard
    Chercheur en écologie humaine et sociale, conférencier, éditorialiste à Bazzo.tv, Camil Bouchard a été professeur en psychologie à l’UQAM de 1975 à 2010 et député de la circonscription de Vachon à l’Assemblée nationale du Québec durant sept ans.
  • Émilie Dubreuil
    Émilie Dubreuil remporte le Prix Lizette-Gervais en 2002 pour un reportage diffusé dans une radio étudiante. Ce prix lui vaut un stage d’un mois à Radio-Canada. Elle y est toujours et son travail a été primé à plusieurs reprises.
  • Christian Tiffet
    Christian Tiffet a travaillé comme designer indépendant et illustrateur pour des agences de publicité et des studios de graphisme. Il est ensuite devenu directeur artistique aux Éditions Québec Amérique avant d’obtenir le poste de directeur artistique au journal Le Devoir.
  • Jean-Philippe Warren
    Jean-Philippe Warren est professeur au Département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Concordia. Dans ses travaux sur l’histoire intellectuelle et culturelle au Québec, il s’est intéressé à l’évolution de la presse underground et étudiante.