Images

Résultats de l’édition 2016 – avec commentaires du jury

Sous la présidence de M. Alain Saulnier:

Le jury a été très intéressé par plusieurs des articles qu’il a lus. Il aimerait quand même faire remarquer que dans plusieurs de ces articles, on retrouve un peu trop de mélange entre l’opinion et le factuel. C’est plus difficile pour le lecteur de s’y retrouver. Souvent
aussi, les opinions gagneraient à être plus documentées, basées sur des faits. C’était notre éditorial!

Place aux résultats:

1) Niveau collégial
Prix média: Pour l’ensemble des textes portant sur des sujets pertinents destinés à un jeune public, pour la qualité de la maquette et des photos proposées. Il s’agit d’un journal étudiant très bien ancré dans son milieu, ce qui se reflète bien dans la variété des contenus offerts. Nous avons été séduits par le dossier femmes sous pression. Une chronique sur la relation d’un étudiant avec son grand-père « Deux Whippets et un café ». Une page de propositions de choix musicaux, « Oui, c’est bon du Québécois ».
Le grand gagnant au niveau collégial est « Le Trouble-Tête » (Cégep de Saint-Jérôme).

logo-trouble-tete

Un coup de cœur : Nous avons eu un coup de cœur pour un texte critiquant sévèrement les professeurs lorsqu’ils commettent des fautes de français. Situation un peu navrante, avouons-le. Notre
coup de cœur pour le texte d’Eugénie Beaulieu, «Holà les fôtes», dans le journal Noir sur blanc (Cégep Gérald-Godin). Pour son audace et pour la qualité de l’écriture, sans faute…. Voir le numéro de Mars2016

logo-noir-sur-blanc

2) Niveau universitaire

Cette année, nous avons eu pour la première fois à devoir comparer deux formats très différents, le format magazine et le média généraliste. L’exercice a donc été plus complexe que par les années passées puisque nous avons eu à comparer des médias aux approches fort différentes. Nous en tirerons d’ailleurs des recommandations pour l’année prochaine.

Quoi qu’il en soit, nous avons pu tout de même conclure; nous avons tenu à désigner deux grands gagnants ex-aequo:

  • Le premier. Pour l’originalité des contenus, pour la qualité de l’écriture, de la maquette, et pour la profondeur du propos, et on veut le souligner, afin de mettre en valeur le journalisme culturel. De très bons textes et de bonnes entrevues sur une variété de sujets, par exemple, la contribution de Myriam-Stéphanie Perraton-Lambert, « Vagabondages », entretien avec Jean Désy. Nous avons également beaucoup apprécié le site Web. Nous avons donc choisi comme premier grand gagnant ARTICHAUT, le magazine des étudiants de la Faculté des arts de l’UQAM.

artichautmag2

  • Ex-aequo, le deuxième. Il s’agit d’un hebdomadaire conçu par des étudiants et étudiantes qui ne proviennent pas, il faut le souligner, d’un programme de journalisme. Son tirage estchaque semaine de 5000 exemplaires. Pour son ancrage dans le milieu, pour ses articles pertinents, pour son ouverture aux autres communautés universitaires, pour sa grande progression depuis la dernière année, pour la très grande qualité de son site Web et pour son entêtement à marquer la présence d’un hebdomadaire francophone au sein de la communauté étudiante de McGill où il est en compétition avec trois autres hebdomadaires anglophones, l’autre gagnant ex-aequo, Le Délit.

delit

Enfin, une mention d’honneur
Quartier Libre, pour la qualité de la démarche journalistique. L’audace de prendre de front le recteur de l’Université de Montréal « Le coût d’un recteur » avec un reportage très bien documenté. Aussi, Gestion des finances. « Vers des placements responsables », « Sous la loupe de la vérificatrice » À notre point de vue, le dossier journalistique le plus fouillé de la sélection de cette année.

logo-quartier-libre

 

Félicitations à tous et à toutes!